L

A

U

R

E

G

A

U

T

H

I

E

R

   Laure Gauthier est une poétesse novatrice dans le champ de la poésie contemporaine, qui, pour certains lecteurs, peut être considérée comme étant en rupture avec la facture tradionnelle du poème, mais qui vise, en fait, à porter l'esprit du poème sous une forme renouvelée. Il faut dire que son livre, je neige, qui fait l'objet de cet article, en est un exemple concret.


   Avant d'ouvrir le livre, le lecteur peut sentir qu’à la seule vue du titre, on est en présence une nouvelle structure poétique. Sa façon d’altérer la structure grammaticale de la phrase, comme le montre le titre de l’ouvrage, indique le pouvoir d'expression du poème et qu’il va infiltrer les fissures de l’être en profondeur par des canaux singuliers. Laure Gauthier dont le style n’est pas sans évoquer la structure poétique d'Attila Ilhan, l'un des poètes turcs les plus importants, définit l'objet principal de son livre comme "la neige". Contrairement à une poésie centrée sur le sujet,  on peut même dire ici que l’auteur du livre  était en fait la neige, tandis que Laure Gauthier n'est qu'une observatrice et une émettrice.

jggj.JPG

   C'est une démarche artistique complexe et plurivoque. C’est quand on sait qu'il est difficile de construire une structure poétique qui nous fasse sentir le «moi» tout en évitant de dire «je», qu’on peut comprendre la singularité des œuvres de Laure Gauthier. Sa poésie nous fait traverser des montagnes de roches sèches tout en ne perdant pas le contact avec des terres originaires plus douces.

 


   Il serait tout à fait justifié de dire que Laure Gauthier a une perception de la poésie qui présente des affinités avec celle d’ Attila Ilhan selon lequel «la poésie est la voix plutôt que le mot». Cependant, comme elle a pensé ce sujet davantage qu'Attila Ilhan et s’est par ailleurs impliquée dans différentes études sur le sujet de la tension entre poésie sans sujet et poésie incarnée, elle se trouve ailleurs dans le champ poétique, parmi les poètes internationaux originaux du 21ème siècle. En fait, il ne suffit pas de dire exactement «faire vivre la poésie» pour décrire l'art de Laure Gauthier.

poesiego_lauregauthier-3-2018-05-10-YjCD

Si nous essayions d’apprécier ses poèmes à leur juste valeur, il serait plus approprié d’utiliser une approche sensorielle holistique. La poétesse transmet sa poésie à ses lecteurs sous des formes artistiques très variées, mais elle collabore aussi à diverses installations et œuvres multimédias. Elle cherche à augmenter l’impact de la poésie en réécrivant ses textes pour des contextes artistiques différents (oeuvres musicales, installations sonores et plastiques, performances etc.). Par conséquent, dire « Laure Gauthier est une poétesse à la poursuite de la mer de littérature où la voix et l’image se rencontrent » est l'une des définitions les plus correctes pour la décrire.

 

   Lorsque nous laissons le mot de côté et examinons la forme de la poésie sur le papier, on se rend vite compte que la graphie, le rythme et la mise en page du poème joue un rôle important pour Laure Gauthier.

 

Les mots positionnés de façon très personnelle sur la page font l’effet d’un “couteau poétique”. Le trait caractéristique de ce “couteau poétique” est que la lame s'efforce de réunir plutôt que de couper; qui plus est, elle y parvient.

Lorsque vous suivez les vers, vous pouvez remarquer que les points essentiels respirent presque dans un ailleurs qui leur est propre. C'est un format d'écriture poétique très singulier. Une scène qui semblerait surréaliste - on ôte à une personne le coeur, mais ce coeur, ensuite, est relié au corps par une seule veine, et le cœur continue de battre - est possible dans le poème de Laure Gauthier. Montrant à la fois ce qui est “général” dans le poème et le "cœur battant" en marge, la poétesse sépare le corps principal et le cœur du vers et paradoxalement, peut réussir a les unir comme jamais auparavant. C'est ce point qui constitue l'originalité de la poésie de Laure Gauthier et montre sa maîtrise du “couteau littéraire”. Sa poésie évoque les sensations d’un sujet, le jeu ou les “je” de François Villon, mais il s’agit là d’un jeu avec le je. La tourmente intérieure que chacun ressent à certains moments mais qui ne peut être nommée, se manifeste en choisissant des atours différents dans sa poésie. Un des meilleurs exemples se trouve à la page 35 du livre je neige (entre les mots de villon) : on y voit comment elle transforme le chaos interne vécu en un élément revêtant une dimension sociale grâce à l’utilisation d’images-chocs:

on est tous des enfants jetés avant l’eau du bain

alors faire déraper les virgules, déraisonner

distribuer ce qu’on n’a pas avant de perdre ce que l’on est

vider la phrase de son sang avant qu’ils ne l’attrapent

Mes méchouis de lettres !

635804197102598429.jpg

Attila İlhan

Comme dans tous les domaines de la littérature, il y a toujours eu de nouvelles recherches de poésie au fil des ans. Quand on regarde l'histoire récente de la littérature turque, Attila İlhan, qui était certes un poète du XXe siècle plutôt que du XXIe siècle mais a créé une oeuvre marquante en termes de modernisation de la poésie, avait insufflé un nouveau souffle dans l'esprit de la poésie turque avec le mouvement littéraire "Bleu". On peut déceler  des affinités entre l’oeuvre de İlhan  et l’oeuvre de Laure Gauthier. Les poèmes de Laure Gauthier qui sont des poèmes incarnés et polyphoniques, laissant parler des “je”, ne sont pas vecteurs d’un lyrisme étouffant au sens classique. Au contraire, ils créent des tensions et nous montre, derrière les voix individuelles, les traces de la société en arrière-plan. Il est toujours difficile de situer quelqu’un dans le champ artistique de son époque. La meilleure description que l'on puisse faire est de transformer le poème, qui est un «organe» de la littérature, en un corps nouveau et vivant, c'est-à-dire un «tout» artistique. Mais justement la qualité de l’oeuvre de Laure Gauthier tient précisément au fait qu’elle ne correspond à aucun mouvement littéraire préexistant et qu’elle a donc, telle une étoile du matin, une identité poétique tout à fait unique