HELENE%20SANGUINETTI%20N%C2%B017_edited.

Hélène
Sanguinetti

  Poète française, elle est née à Marseille en 1951 et vit à Arles.

   Elle passe sa jeunesse dans la fréquentation continue de la mer, de la poésie et de la peinture. Professeur de Lettres, Chargée de mission pour la poésie au rectorat de Nancy-Metz, elle revient en 1990 en Provence où des liens déterminants (René Char, Salah Stétié) la confortent définitivement dans une écriture restée jusque-là confidentielle.

   En 1999, Yves di Manno, directeur de la Collection Poésie/Flammarion édite son premier livre. Son œuvre est traduite et publiée en plusieurs langues, anglais notamment. Elle publie dans des revues françaises et américaines, et sur le Net.

   Participe à plusieurs anthologies, émissions radiophoniques, lectures publiques, rencontres et entretiens, en France et à l’étranger. Très attirée par toutes les recherches visuelles et sonores, par le chant, les rythmes, elle aime risquer le poème avec d’autres expressions artistiques et l’incarner en direct en public par la voix et le corps. Elle maintient aussi,
entre son travail de la terre, tribut rendu à une fascination ancienne, et celui de son écriture, un dialogue primordial, à l’origine sans doute de la présence sculptée du poème dans la page comme des figures parcourant
ses livres.

Quand Claude Adelen parle, pour qualifier son écriture, de « noblesse et
roture du langage », de « souveraineté radieuse » (L’Émotion concrète, Comp’Act, 2004), Jean-Baptiste Para évoque la « joie qui [en]imprègne les fibres profondes (…) intimement liée (...) à l’affirmation de ce que Spinoza appelait le vim existendi, c’est-à-dire la puissance d’exister » (Six réponses à Jean-Baptiste Para, in Domaine des englués, La Lettre volée, 2017).


Bibliographie sélective :

En français :

• De la main gauche, exploratrice (Poésie/Flammarion, 1999)
• D’ici, de ce berceau (Poésie/Flammarion, 2003)
• Alparegho, Pareil-à-rien, (L’Act Mem, 2005, rééd. L’Amandier, coll. « Accents
graves/Accents aigus » 2015.)
• Le Héros (Poésie/Flammarion, 2008)
• Et voici la chanson (L’Amandier, Coll. « Accents graves/Accents aigus », 2012.)
• Domaine des englués, suivi de six réponses à Jean-Baptiste Para (La Lettre volée,
2017)

En anglais :

• Hence this cradle (trad. Ann Cefola, Otis Books/Seismicity, 2007)
• The Hero (trad. A. Cefola, Chax Press, 2019)

Commentaire

© 2020 Dactylo Méditerranéen