HALOGÈNE

Je suis l’insecte
brûlant qui fume
sur une ampoule
pendant
que tes vertèbres se tassent
à écrire
je m’évapore
dans un drapé de métal.

Il te restera de moi
cette odeur
ocre au plafond
une odeur vive
et hurlante d’un temps
écroulé.


Katia Sofia Hakim

« Poèmes d’ici », L’Orient littéraire n°169,
Alexandre Najjar (dir.), Beirut, julio del 2020