L'AUTOMNE

l’hiver est imminent
j’échauffe mon frémissement
en pensant a son soleil


je me suis arraché soudé à mon assiette 
j’ai arraché mes pieds restants chez moi
à grande peine


j’ai compté
la maison de haie de géranium
est à deux cent cinquante pas


je souffle les feuilles
du géranium
en flairant ma main

cet aimant est-il placé dans le ventre de ma mère
partout où je vais
au bout du compte

je ne peux pas me perdre

j’attire les saisons
elles m'attirent
et voilà
l’aimant

des bois se sont empilés
le poêle dont j’ai renouvelé la brique attend
l’aimant attisé en continu
des cendres brulants
attise-les

Nihat Ziyalan
Sydney 2020