(…)

mer ! mer !

ouvre-lui, c’est l’homme mort,

le danseur, le, Noir, le, danseur

l’amour  parmi toutes les femmes,

ouvre-lui,

Ou dents cruelles

tailleront le père

Remontera sur la

falaise

Morceaux de lui

seront là-haut

des cailloux danseront

là-haut

crécelles grinceront

crécelles crèvent

les, tympans, du,

peuple, toute, la,

nuit, agglutinée

mange

Lune flétrit pâlit

tombe malade

à ses pieds

 

mer, ouvre-lui

Ou aigle prendra

son cœur

en fera poudre

le Puant

pastel,

pour, la, famille,

des, rochers,

Couchant recouvre ––––

 

homme mort

une torche tremble

un sexe soulevé

plonge où a plongé

mère la terre

avec sa jupe

retournée

a pris son fils

l’a bercé loin

l’a consolé

c’est le silence

tout autour

qui respire

 

                                                         Hélène Sanguinetti


(dans « Chants de l’homme mort tombé de la falaise, 2 », Domaine des englués, La lettre volée, 2017)