moton190.jpg

Sylvie Fabre

Sylvie Fabre G. est une poète née à Grenoble en 1951. Professeur de lettres, elle a enseigné en Bourgogne puis en Isère.

D’une écriture au lyrisme maîtrisé, traversée par une interrogation métaphysique, son œuvre, poésie, prose poétique et récit, a pour thèmes principaux l’enfance et la femme, le paysage et l’art, l’amour, le temps et la mort. Elle comprend une trentaine de recueils et de récits parus dans différentes maisons d’édition, en particulier les éditions Unes qui ont fait découvrir sa voix, l’Amourier qui a publié son livre Frère humain, Prix Louise-Labé en 2013, L’Escampette où est paru son recueil Tombées des lèvres en 2015 et L'Herbe qui tremble où est publié Pays perdu d'avance. Quelques-uns de ses livres ont été préfacés par Pierre DhainautChristian BobinClaude Louis-Combet, ou postfacés par Françoise Clédat et Angèle Paoli. Elle a réalisé aussi une quarantaine de livres d’artiste, en collaboration avec des peintres, des graveurs, des calligraphes et des photographes dont François ChengFrédéric BenrathAnne SlacikFabrice RebeyrolleColette DebléClaude MargatMarc Pessin. En résonance avec son œuvre poétique ou celles de ses amis, elle pratique la photographie de paysage en amateur.
 

Depuis 1976 Sylvie Fabre G. est traduite et publiée en Europe et au Canada dans différentes revues ou anthologies et participe à de nombreuses lectures, rencontres et expositions. Traductrice de poètes italiens pour Blogs et revues, elle y écrit des notes critiques de littérature et de peinture.