Pendant ce temps ton eau s'enfuit

tes genoux cassent

ta voix s'enherbe

 

Pendant ce temps

ta vie gémit

gratte sa crasse et sa folie

 

Pendant ce temps tes fleurs paradent

et se détachent

de leur mensonge

 

Pendant ce temps le ciel s'enlace

les oiseaux roulent

broient tes couleurs et les envies

 

Et les idylles pendant ce temps

n'éclosent plus

car leurs racines comme  assoiffées

se sont perdues

Valérie Souchon